Les complications du diabète

Le diabète est une maladie grave dont les complications sont souvent fatales pour la personne diabétique. L’hyperglycémie (c’est-à-dire un taux trop élevé de glucose dans le sang) chronique endommage les vaisseaux sanguins et les nerfs et affecte certaines parties du corps, en particulier les reins, le cœur, le cerveau, les yeux ou les pieds. Il n’existe pas encore, malheureusement, de remède pour guérir le diabète. Maintenir la glycémie à un taux le plus proche de la normale, avoir une activité physique régulière et une alimentation équilibrée et variée sont donc essentiels pour prévenir le développement des complications.

La rétinopathie diabétique

Dans le cas de la rétinopathie diabétique, ce sont les petits vaisseaux de la rétine qui sont endommagés par le taux élevé de sucre dans le sang. Deux problèmes majeurs peuvent survenir : soit ces vaisseaux se rétrécissent et se bouchent, soit ils laissent s’échapper des fluides qui provoquent un oedème de la rétine ou des substances lipidiques qui forment des exsudats secs.

La dégradation de ces petits vaisseaux se fait tout d’abord sans que le patient diabétique ne s’en rende compte. Lorsque le patient constate un trouble de la vision, le stade de la rétinopathie est déjà avancé et il est alors difficile de traiter le problème. C’est pourquoi il est important de faire un dépistage le plus tôt possible par un spécialiste. Le médecin traitant demandera donc à son patient diabétique de consulter tous les ans un ophtalmologue afin qu’il vérifie le fond de l’œil.  Comme pour toutes les complications du diabète, la prévention passe par une bonne gestion du diabète afin que le taux de sucre dans le sang soit le plus proche de la normale.

Les complications du pied

L’hyperglycémie chronique endommage les vaisseaux sanguins et les nerfs, tout particulièrement ceux des membres inférieurs. Ce problème est grave et peut conduire à une amputation. Il faut se rappeler que le diabète est la première cause d’amputation d’origine non accidentelle. La protection des pieds est donc très importante pour les personnes souffrant de diabète.

Trois types de lésions peuvent survenir et avoir des conséquences graves pour le pied : 

  • la neuropathie endommage les nerfs, particulièrement ceux des pieds et des jambes
  • l’artériopathie rétrécit les vaisseaux sanguins qui apportent oxygène et énergie dans les différentes parties du corps
  • les déformations du pied survenant lors d’un changement dans la structure osseuse du pied

A chaque visite médicale, le médecin examinera l’état de santé des pieds du patient diabétique afin de vérifier :

  • l’absence de plaies, d’irritation ou d’infection
  • la forme du pied et la présence de déformations
  • les pouls du pied
  • la perte de sensibilité tactile à l’aide d’un monofilament (une petite tige de nylon souple)
  • les réflexes ostéo-tendineux en percutant le tendon d’Achille et de la roture à l’aide d’un  marteau médical

Les maladies cardio-vasculaires

Le saviez-vous? Entre 70 et 80% des patients diabétiques meurent de maladies cardio-vasculaires. Pour réduire les risques, les études ont montré qu’un contrôle minutieux de la glycémie afin de maintenir la glycémie au niveau le plus proche possible de la normale, est aussi important que de contrôler la pression artérielle et le taux de cholestérol.
 
Une activité physique d’au moins 30 minutes par jour permet également de réduire les risques ainsi que l’arrêt de la cigarette. Le fait de fumer seulement 5 cigarettes par jour double le risque d’une maladie cardiaque. 

Enfin, quelques habitudes de vie pour maintenir la tension artérielle dans les bonnes limites : réduire les matières grasses, arrêter de fumer, surveiller la consommation de sel et d’alcool, avoir une activité physique régulière, maigrir si nécessaire afin de ne pas être en surpoids et gérer efficacement le stress.

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC)

Les accidents vasculaires cérébraux, dont les facteurs de risque sont le diabète, l’hypertension, un taux de cholestérol élevé, la cigarette et la sédentarité, représentent la troisième cause de décès.

On parle d’accident vasculaire cérébral ischémique lorsqu’une obstruction empêche l’irrigation sanguine d’une région du cerveau. En cas de rupture d’un vaisseau sanguin avec hémorragie, il s’agit d’un accident vasculaire cérébral hémorragique.

A l’apparition des symptômes suivants, alerter immédiatement le service d’urgence :

  • soudaine confusion, difficulté d’élocution ou de compréhension ;
  • faiblesse musculaire ou engourdissement du visage, d’un bras ou d’une jambe, sur un côté du corps ;
  • troubles de la vision d’un oeil ou des deux yeux ;
  • difficulté à marcher, vertiges, perte de l’équilibre ou manque de coordination des mouvements ;sévères maux de tête sans raison apparente.

L’insuffisance rénale

Courez-vous le risque de développer une insuffisance rénale ? Oui, si vous avez du diabète, une maladie coronarienne, si vous faites de l’hypertension ou s’il existe un antécédent dans votre famille. N’hésitez pas à vous informer auprès de votre médecin.

Si vous êtes diabétiques, votre médecin traitant fera faire au moins une fois par an, des examens de sang et d’urine afin de vérifier le bon fonctionnement des reins. Il recommandera également le maintien de la glycémie et de la tension artérielle au niveau les plus proches de la normale  afin de diminuer le risque de développer une maladie des reins.

Cependant, seul, le médecin ne peut tout accomplir ; il a besoin de la coopération de son patient afin que celui-ci préserve sa santé. Faire confiance à son médecin, suivre ses recommandations concernant le mode de vie, prendre avec soin ses médicaments tels que prescrits par le médecin, sont tout aussi importants pour la réussite du traitement et pour éviter les complications très graves. Tout particulièrement, sont à surveiller la consommation de sel et d’alcool, le tabagisme. A utiliser également avec modération, les antalgiques, notamment ceux qui contiennent de l’aspirine et du paracétamol, qui peuvent avoir des répercussions négatives sur les reins.